top of page

De la rêvolution de la réellevolution

Dernière mise à jour : 20 janv.






Les énoncés politiques, économiques et sociaux, nous enferment continuellement dans un récit où tout semble être joué d'avance. Ce récit est le fruit d'un conditionnement social fort qui a pour effet de tous nous emprisonner dans un système de pensée incapable de générer de véritables solutions.


Originellement, la solution n'existe pas seule, elle a besoin pour se manifester qu'il y ait un problème à résoudre. Ainsi, la solution traîne toujours son problème comme un boulet, un peu comme le travail avec le chômage.


Pour édifier une nouvelle société, nous avons besoin de déconstruire mentalement les modèles auxquels nous faisons continuellement référence afin d'observer avec discernement là où ont lieu toutes nos aliénations tant individuelles que collectives. Il est question d'une révolution copernicienne pour s'extraire des concepts qui sous-tendent nos croyances comme nos valeurs.


Nous avons besoin de construire de l'inédit et l'inconnu ne peut se faire connaître que si nous faisons l'effort de remettre en question toutes les dimensions de l'existence humaine sans jugement aucun.


Avec Éclore, nous faisons de la prospective citoyenne pour déconstruire ces modèles et rendre possible la création d'un futur souhaitable pour toutes et tous qui ne soit aucunement la solution d'un problème actuel mais la création d'une Société basée sur un cercle vertueux humaniste, écologique et solidaire.


Une révolution se mène en deux phases ; la première est la rêvolution qui consiste comme ce mot le montre à rêver à un monde encore impensé jusqu'alors. À repartir de la source originelle où la spiritualité de chacun peut emmener à imaginer la place du vivant dont l'être humain est partie prenante dans l'univers et à produire par la création collective, une utopie alimentée par de lumineuses forces de bonne volonté.


La seconde phase est la réellevolution qui consiste à bouleverser les habitudes comportementales par le fait de créer une ligne de tension en définissant une date pour l'objectif final, des étapes et les actions nécessaires par chacun afin que l'utopie devienne finalement, une réalité.


Nous vivons toujours simultanément à la fois une rêvolution de certains aspects de la Société et la réellevolution sur d'autres aspects. La Société est toujours en mouvement cependant, il s'agit à présent de changer de paradigme c'est pourquoi, le terme de révolution est important car il induit une métamorphose de la Société par une évolution éco-spirituelle dans le sens où nous visons une dimension supérieure de la condition humaine.


Il n'est plus question de se référer à des concepts connus, c'est pourquoi les experts ne sont plus les seuls à pouvoir s'emparer de l'innovation, tout citoyen peut pleinement participer à la construction du Nouveau Monde.


Certains pensent que les effets de sidération et de prise de conscience du premier confinement sont passés et que tout revient à la normale. Ils pensent que le changement tant attendu n'a pas eu lieu. Même si les habitudes économiques et la vie politique sont de retour, les impacts des vagues qui ont suivi ont continué de faire progresser la remise en question du modèle économique et des politiques qui servent ce modèle.


Nous pourrions dire que le virus du changement a déjà affecté l'ensemble du monde et les différents variants sont à l'image des résistances que nous manifestons à accepter cette réalité. Le travail de transformation se fait en arrière-plan de la vie quotidienne et touche tous les aspects de la transition écologique, économique et politique.


Il nous appartient maintenant de choisir quel monde nous souhaitons vraiment. Le changement a déjà commencé et ce qui est en cours ne peut plus être arrêté. Nous sommes dans le train du changement à ce moment décisif où nous pouvons collectivement décider si nous souhaitons une Société plus durable, solidaire et humaniste ou si nous privilégions l'individualisme pour gouverner la suite de l'aventure humaine.


Là où s’accroît la conscience de la préciosité du vivant, s'accroît aussi l’énergie collective et le bien commun.

Des forces contraires pourtant se rencontrent et c'est un défi qui ne peut être relevé que par la prise de hauteur. C'est en tirant le débat vers le haut, en considérant chacun·ne avec ses idées et son expérience comme une réelle opportunité à penser le monde que nous réussirons la transition écologique, sociale et sociétale et à forger ensemble un destin commun.


L'association Éclore fait complètement partie de la réellevolution et souhaite s'inscrire dans une démarche innovante pour être un laboratoire du changement individuel et collectif, pour valoriser les comportements durables, augmenter la responsabilité individuelle et construire une dynamique collective et participative.


Les Rencontres Citoyennes sont une alternative pour impliquer les citoyens·nes vers une transition durable de leur quartier, ville et de leur région.


45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page